vendredi 24 janvier 2014

Cavale blog

Un blog tout neuf pour Cavale, afin de vous faire suivre en direct, ou peu s'en faut, l'aventure de la création de cette lecture musicale. Et c'est toute une aventure. Une longue histoire déjà depuis que ce roman a paru chez Oskar en 2012, dans la collection Court-métrage.
D'ici un peu plus d'une semaine, je pars pour une première résidence durant laquelle je travaillerai avec Caroline Girard de la compagnie La Liseuse, au sein du collège Jean-Corentin Carré au Faoüet. Nous aurons l'occasion de reparler de tout cela ici-même.
Avant de me jeter dans le vide, j'aimerais remercier toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont rendu possible la naissance de ce projet qui se concrétise aujourd'hui. Françoise Hessel, mon éditrice. Emmanuelle Williamson, qui m'a fait rencontrer Élise Lebret, directrice du Strapontin, scène des arts de la parole, coproducteur de cette lecture musicale. L'équipe du Strapontin, Élise bien sûr, mais aussi Liza et Jean-Louis, Gaëlle Sara Branthomme qui a bien voulu monter sur le bateau et Caroline Girard qui a cru à Cavale aussi. Je remercie  l'ami Laurent Richard du fond du cœur, toujours présent et réactif, créateur de l'affiche et de tout le matériel de communication en lien avec le spectacle, Isabelle et Nathalie d'Esta-fête pour leur confiance renouvelée, Leuiné et Stéphanie de la médiathèque de Peillac, pour leur accueil prochain concernant quelques jours de résidence à Peillac. Toute l'équipe du collège qui nous accueille au Faoüet ainsi que la DRAC qui rend possible notre résidence de création en milieu scolaire.
N'hésitez pas à revenir par ici pour suivre l'évolution du chantier. Abonnez-vous au blog si vous le souhaitez. Première représentation prévue au Strapontin à Pont-Scorff le 25 avril prochain.
Dans la colonne de droite, vous trouverez tous les renseignements concernant la lecture spectacle. Programmatrices, programmateurs, n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez davantage de renseignements.
Maintenant, je saute... À très vite. Benoît.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire